Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

La capitale sénégalaise, Dakar, est bien connue pour ses monuments qui ornent le décor d’une ville très célèbre par son histoire. Pourtant la visite de ces lieux, très souvent évocateurs d’un souvenir, ne reflète que très peu le pourquoi de leur existence, pour cause, ils sont presque tous à « l’abandon » ou très mal entretenu.
 

Dakar et ses monuments, une longue histoire d’amour qui traduit le glorieux passé de cette belle ville de l’Afrique de l’Ouest. De passage à Dakar, visiter les monuments est devenu presqu’un rituel pour plonger dans l’histoire africaine de la période d’avant la colonisation à celle de la renaissance. « La ville de Dakar possède plusieurs monuments, et pour les professionnels du voyage c’est souvent l’une des premières orientations que l’on donne aux touristes. Ce sont des points de repère pour l’histoire de notre pays et du continent », explique Dieynaba Diallo, responsable du service client à Jumia Travel.

 

Mais voilà que depuis plusieurs années, c’est un spectacle désolant qui s’offre aux visiteurs des monuments de Dakar. Exceptés celui de la Renaissance Africaine et ceux situés à l’Île de Gorée, qui font l’objet d’un entretien permanent, les monuments de Dakar semblent être à l’abandon, dépassés par le temps. La porte du millénaire (Médina) qui annonçait l’espoir d’un nouveau millénaire pour l’Afrique, autrefois lieu de rencontre des dakarois, a perdu tout éclat, abandonné à lui-même. Même constat du côté de la Radiotélévision du Sénégal,  la Statue du cheval trônant majestueusement érigée et dont les jets d’eau égaillaient les lieux est devenue un tas de rouille dans une broussaille.

 

Que dire de l’Obélisque, ou encore de la place Bienvenue à Dakar située sur la corniche, qui comme bien d’autres sont devenus des écritoires et lieux d’affichage de prédilection. Du côté de la Place du Souvenir Africain, on ne peut que se féliciter des efforts consentis par l’administratrice Adja Khady SY BA, qui a redonné à cet espace un certain éclat, même si là aussi, certains symboles comme le jet d’eau de la carte d’Afrique a laissé place à un immense vide, faisant un non-sens d’un symbole reflétant la renaissance africaine et justifiant d’une Afrique qui émerge.

 

Autre constat, l’absence sur certains de ces lieux de guides ou de plaquettes explicatives pour permettre aux visiteurs de mieux comprendre la symbolique d’un monument. Du coup, certains d’entre eux n’ont aucune signification pour les dakarois et ne représentent aucun intérêt.  

 

Comme ces derniers, des nombreux  monuments et sites touristiques à Dakar sont  à l’abandon. A qui revient l’entretien de ces espaces et monuments ? La ville de Dakar ? Les communes ? Le ministère de la culture ou celui du tourisme ? Il est plus que temps d'y remédier pour redonner vie à ces symboles de la capitale sénégalaise.

Partager cet article

Repost 0