Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le marché Kermel : le marché aux senteurs exotiques

Faire ses courses à Dakar peut s’avérer être une vraie visite d’un monument historique. En plein centre de Plateau, quartier historique de la capitale sénégalaise, le marché Kermel tient merveilleusement bien malgré les années.

Constitué d’une belle bâtisse en forme de dôme, le marché a une architecture contemporaine d’inspiration africaine. Avec ses grilles vertes, ses horloges à l’arrêt et ses coupoles de couleur orangé, le bâtiment est construit sur deux étages. On y pénètre par un immense portail vert sous de belles colonnes arrondies. Tout visiteur du marché sera tout de suite attiré par les vendeuses de fleurs installées sur la devanture. Elles sont les muses du marché Kermel et elles vendent des roses, tournesols, almadins et le « Tambalay » la fleur locale par excellence. « Notre objectif est de promouvoir le tourisme sénégalais, c’est dans ce sens que nous faisons régulièrement des contributions. Un site comme le marché Kermel qui date de 1910 présente un énorme potentiel touristique et son histoire mérite d’être connu par tous », explique Ismaël Kambell de la plateforme jovago.com, acteur du tourisme sénégalais. « Faire ses courses dans les marchés de Dakar permet de s’immerger dans l’ambiance de la ville et découvrir la culture sénégalaise dans un lieu débordant d’animation on peut tout trouver », ajoute-t-il.

De l’extérieur, on peut aisément faire le tour du marché et passer en revue les magasins et boutiques de souvenirs. Ils sont tous attenants au bâtiment central. Ici les marchands, artisans et artistes peintres offrent différents articles de décoration, d’habillement, de souvenirs. En faisant le tour, on tombe sur un vendeur de nappes, robes et sacs de fabrication locale. Il faut dire que le savoir-faire local est réputé pour bien des raisons.

La plupart des articles sont fait à partir du batik et du bogolan qui sont des tissus africains aux couleurs souvent vives et aux motifs typiquement locaux. Une petite animalerie se développe à proximité de ces marchands d’arts. On y trouve des perruches, des rouges-gorges, et des pigeons frétillant dans des cages. Vous ne manquerez pas de tomber sur des jeunes femmes auérolés de colliers et de perles. Elles en font souvent des colliers qu’elles s’enroulent autour du cou et sur le long de leurs bras ; pour un touriste la diversité des articles est vite constatée.

Les marchands de fruits, de légumes, de viande et de poisson sont installés à l’intérieur de la bâtisse. Pour des repas savoureux, on peut tout y trouver. Les produits sont frais et de qualité mais légèrement plus chers. La place des épices est reconnaissable grâce aux fortes odeurs qui s’y dégagent ; à la recherche de senteurs rares c’est certain que vous y trouverez votre compte. Pour remplir sa valise de souvenirs ou remplir son frigo, vous n’aurez que l’embarras du choix en allant au Marché Kermel. Et il ne faut surtout pas hésiter à faire du « wakhalé » (marchandage sénégalais).

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :