Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gabon, une terre d'opportunité touristique

Comme la plus part des pays de l’Afrique Centrale, le Gabon possède un énorme patrimoine touristique, qui pourrait faire de ce pays une destination privilégié en Afrique, mais cet énorme potentiel demeure jusqu’ici inexploité.

Visiter le Gabon, qui n’en rêverait ? Pays forestier, riche en faune et flore, le Gabon a su jusqu’ici conservée son écosystème naturel, grâce à l’instauration de près de treize parcs nationaux dont le parc national de la Lopé, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2007. Ce pays possède un charme naturel qui ne saurait être décri, plage aux sables fins, lacs, flore et faune aux espèces uniques, comme le jaco (perroquet gris du Gabon), plus intelligents des perroquets au monde et bien d’autres espèces. Dans ce pays l’on y retrouve « les attraits d’un paradis de la biodiversité, qu’il faut se donner la peine d’aller chercher, et dont les secrets profonds se livrent en échange de patience et de passion. Sans la réduire à sa seule nature, la culture loin de s’opposer à elle, se confond et prend naissance en son sein pour y raviver les cultes ancestraux. Les parades nuptiales des baleines à bosse, le ballet maladroit des pachydermes dans l’Océan ou le mystère d’une cérémonie bwiti, la singularité de l’architecture portugaise métissée dans les îles du milieu du monde, la nonchalance d’une population se mouvant au rythme du « levé, levé », les plages dorées à perte de vue ou la beauté des fonds marins transcendent celui qui osera vivre et voir ce patrimoine universel, encore intact, du berceau de l’humanité ».

Avec une telle magnificence, difficile de comprendre alors pourquoi le tourisme demeure le secteur pauvre de l’économie gabonaise.

En effet, le secteur du tourisme contribue à moins de 4% au PIB, avec des recettes annuelles estimées à moins de 200 millions. « Le Gabon à tout pour réussir dans le tourisme, il faut juste qu’il ait plus de volonté des dirigeants à faire de ce secteur un pilier de l’économie. Jusqu’ici le pays a toujours miser sur le pétrole mais le tourisme pourrait être le moteur de son économie », estime Ismael Cabral Kambell de la plateforme jovago.com. « Le gros souci c’est l’absence d’un plan de développement du secteur, la destination coûte très chère et l’acquisition d’un visa n’est pas souvent chose facile. Mais il y a lieu d’être optimiste, le pays pourrais très rapidement une destination de privilège pour l’écotourisme , c’est pourquoi en tant qu’acteur africain de l’hôtellerie et du tourisme, nous nous intéressons à ce marché et comptons dans quelques mois y développer nos activité », ajoute-t-il.

Le Paris des infrastructures

Pour réussir le pari touristique, le pays devrait songer à asseoir une véritable politique du secteur, prenant en compte l’amélioration des infrastructures routières, hôtelières et notamment aéroportuaires. En effet, dans le développement du tourisme, les infrastructures demeurent une problématique importante, hors dans ce sens beaucoup reste à faire. Se déplacer d’un coin du pays à un autre n’est pas toujours chose facile, l’accès à internet demeure encore un luxe dans certains coins du pays. Autre aspect, le coût de la destination qui demeure parmi les plus chères d’Afrique, avec des taxes importantes et des conditions d’obtention de visa souvent « difficile », surtout pour les ressortissants des pays africains. Enfin, il n’est toujours évident de repartir du Gabon avec un souvenir, certains objets très prisés par les touristes (très minime) comme la « pierre de M’bigou » sont souvent retenus à l’aéroport Léon Mba. Dans tous les cas, en espérant visiter le Gabon, pourriez toujours visiter son musée virtuel sur internet pour contempler le riche patrimoine de ce pays.

Partager cet article

Repost 0