Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Tourisme Gastronomique, un atout pour le Sénégal


La promotion à l’étranger de la richesse gastronomique d’un pays constitue l’un des axes prioritaires de la stratégie marketing de certaines destinations telles que la France, l’Italie ou le Japon par exemple. Une méthode qui porte ses fruits et qui pourrait bien devenir la clé du salut pour des pays comme le Sénégal où la gastronomie occupe une place importante au quotidien.


Si la gastronomie est définie comme l’ensemble des pratiques et règles de ce qu’on pourrait appeler « bien manger », elle n’en demeure pas moins un facteur d’appréciation et souvent même d’évaluation des critères d’accueil d’un peuple. La mondialisation aidant, la gastronomie ouvre les frontières et propose aux visiteurs de nouvelles saveurs. « La cuisine est un élément important dans la promotion d’une destination. Les visiteurs prennent désormais le temps de s’informer sur les plats typiques du pays et certains pays comme la France, le Mexique, la Scandinavie, le Japon, le Pérou ou encore la Thaïlande ont réussi à se positionner à l’international en tant que destinations culinaires. Dans ces pays, les restaurateurs sont devenus des véritables ambassadeurs du tourisme et ça marche plutôt bien », explique Xavier Starkloff de la plateforme hôtelière jovago.com.


Au Sénégal, il existe actuellement une certaine prise de conscience que la cuisine n’est plus une fonction secondaire de l’activité touristique et peut même devenir sa raison centrale. Et dans ce sens, le pays ne manque pas d’atouts. Toutefois, même si certains mets comme le « thieboudiène » ou le « mafé » ont fini par être le reflet de l’identité sénégalaise à travers le monde, la gastronomie du pays de la teranga demeure très peu connue à l’échelle mondiale. L’absence de véritable politique de promotion de « l’assiette » sénégalaise a fini par plonger la gastronomie dans les oubliettes de la mondialisation. Pourtant, dans les années 1980, le premier président du Sénégal, Léopold Sédar Senghor, avait fait de la gastronomie un levier de la destination Sénégal. En 1966 déja, lors du premier Festival mondial des arts nègres de Dakar, la gastronomie sénégalaise occupait une place de choix.


La diversité culinaire du Sénégal est un vrai patrimoine culturel. Du nord au sud, de l’ouest l’est, les saveurs sénégalaises sont d’une richesse incommensurable, un parfait mélange d’africanité à faire pâlir d’envie les gourmets et les gourmands du monde. « A l’heure où le tourisme sénégalais connait une baisse d’activité, le thieboudiène, le mafé, le soupe kandja, le penda m’baye, le c’est bon djola, et bien d’autres mets dont seuls les sénégalais ont le secret, pourraient bien devenir la clé de la relance. il est dommage qu’aujourd’hui, on n’en fasse pas assez la promotion à l’internationale », déplore Fatimata Ba de Hellofood.sn

Partager cet article

Repost 0